Les humains éclairés

Nous avons, essentiellement depuis la fin de l’âge d’or, tenté dans notre ensemble de rester discrets aux yeux de l’humanité. Bien que certains luttent encore il est évident que notre temps viendra, à moins d’un sursaut de la Magie, nous avons perdu définitivement notre gloire d’antan. Nous sommes totalement dépendants de l’humanité pour survivre et malgré ce constat certains essayent encore de se voiler la face, pensant utiliser l’homme comme un outil voir le considérer comme un ennemi. Des ennemis nous en avons nombre: les vampires, les mages, les démons mais aucun n’est aussi fort que notre propre orgueil. Pourtant nous avons encore un espoir. Certains humains croient encore en nous, quand ils ne sont pas pleinement conscients de notre existence, instances religieuses, sociétés secrètes et groupes de réflexion sont nos meilleurs alliés pour que dans l’esprit de l’humanité survive encore la flamme de la Magie et assurer notre survie, qu’ils nous combattent ou nous adulent importe peu tant qu’ils ne nous ignorent pas.

La Loge de Thulée

Société secrète fondée en 1937, ce sont nos ennemis les plus assidus. Responsables de nombreuses déportation de Faes ainsi que d’expériences atroces sur notre peuple. Ils plongent leurs origines dans la secte des assassins. Au fil des siècles ils ont portés bien des noms mais n’ont jamais eu de cesse de traquer les Aes Sidhes et particulièrement les Faes ainsi que les Dragons pour augmenter leurs pouvoirs.

S’il y a bien un terrain d’entente entre ces deux races c’est que les fidèles de cet ensemble de sectes sont dangereux et ne méritent que d’être anéantis dans les délais les plus brefs. Nécromanciens et empoisonneurs hors pairs ils sont capables de simuler une apparence féerique à la perfection et sont donc difficilement repérables. Leurs anciens dirigeants sont le plus souvent vampirisés afin d’atteindre l’immortalité après laquelle ils courent sans arrêt.

Les chevaliers du Temple

Héritiers des templiers partis en croisade pour éparpiller du contrevenant, créés par l’Eglise catholique sous le contrôle des Faes pour déboîter la guilde des assassins sans trop s’exposer (petite main serviable de l’extermination des mortels). Ils ont été manipulés par Mordred pendant la période des croisades et ont découvert à quel point au milieu de la seconde (croisade, suivez un peu), grâce à Jésus qui leur a révélé que ce n’était pas une guerre au nom du dieu unique auquel ils croyaient. A partir de ce moment là, la hiérarchie des Templiers s’est rebellée contre l’Eglise et a fait sécession avec le reste de l’ordre.

De nos jours ils vivent dans le plus grand secret et transmettent leur héritage de manière confidentielle (contrairement à la Loge qui fait du prosélytisme). Ils sont de très loin la plus militaire de toutes les organisations, dirigés par une stricte hiérarchie avec un grand maître au sommet.  Se plaçant comme force de réaction à toute activité “impie”, ils maîtrisent une forme de magie d’invocation des anges ainsi que des techniques de combat avancées adaptées à toutes formes d’êtres surnaturels.

Ils sont partisans de la supériorité de l’humain sur tout le reste (sauf les anges qui ont une place particulière dans leur foi). Ils recherchent la destruction systématique des “démons”. Ce sont devenus les paladins (limités, certes, mais tout de même) des temps modernes.

Les filles d’Hyksos

Descendantes d’une ancienne dynastie égyptienne du même nom, les filles d’Hyksos sont des deimonistes chevronnées d’une dangerosité sans égale. En effet leur connaissance des secrets de l’Erèbos ainsi que les talismans qu’elle sont capables de créer les mettent non seulement à l’abri de toute possession deimoniaque mais qui plus est leur permet d’appeler de forcer un deimon quel qu’il soit et de le contraindre à les servir, pour quelques instants ou pour la vie entière de la mage.

Comme leur nom l’indique, leur organisation est strictement féminine : les hommes nés de cette lignée sont soit gardés dans l’ignorance, soit utilisés pour d’autres fins (échanges, informations, sacrifices…). Dirigées par une matriarche, elles semblent être obnubilées par le pouvoir.

L’Ordo Hermeticum, la Kabbale

Secte d’alchimistes initialement fondée par des Dragons. La secte continue à transmettre son savoir à ses nouveaux membres. Le but premier était de former des aides pour la quête de la Pierre Philosophale, à savoir l’élixir d’immortalité. La révolution industrielle fut la conséquence de l’aboutissement des recherches de l’Ordre. Aussi appelé Kabbale, la plupart des autres organisations les considèrent comme des savants fous, qui cherchent à égaler les pouvoirs des Aes Sidhes via des manipulations chimico-magiques.

Si à l’origine, cette ambition pouvait faire rire les créatures concernées, elles sont bien forcées de ravaler leurs paroles désormais, car les alchimistes ont fait d’énormes progrès, si bien que de nombreuses Faes vont vers eux pour obtenir des ingrédients et objets rares. Ils sont dirigés par un conseil restreint, que certains jeunes initiés qualifient plus d’oligarchie qu’autre chose.

Les Néo-Druides

Les qualifier d’organisation est peut-être à la fois un compliment et une insulte pour eux. Avec l’avènement de la technologie, nombre d’Aes Sidhes ont vu leur cultes se vider et mourir, les humains ne croyant plus en eux… Mais pas les Néo-Druides. Paganistes et Wiccans pour la plupart, ils sont les enfants de Woodstock et du New Wave, prônant le retour à la terre, aux racines des anciens, la sexualité libre, la drogue rituelle… Bref, ce sont des hippies pour la plupart, et leurs croyances sont risibles comparées à la vérité.

Et pourtant, par des raisons inexpliquées, certains de leurs rituels marchent. Ont-ils des capacités cachées, ont-ils trouvés des vrais formules magiques, ont-ils certains mages dans leurs rangs… leurs succès sont à la fois surprenants et frustrants. Toujours est-il qu’ils servent d’outils idéals pour des Aes Sidhes en mal de suivants et qui décideraient de se prêter à leurs jeux afin de pouvoir les manipuler…

Ils n’ont pas réellement d’organisation globales, agissant plutôt en cellules disparates, qui se rencontrent parfois pour les plus gros rituels (qui tournent régulièrement à l’orgie hallucinogène…).

Le CISS (Centre d’Interpol de Surveillance du Surnaturel) (6)

Le CISS est partout. Le CISS a des yeux dans les cercles de rituels et des oreilles dans les bibliothèques occultes. Si vous ne touchez ne serait-ce qu’un peu au “surnaturel”, le CISS aura un dossier sur vous. Le CISS connaît ce que vous craignez, connaît vos buts, connaît votre motus operandi. Ou du moins, c’est ce qu’ils aimeraient vous faire croire.

Les fameux hommes en noirs des gouvernements, ce sont eux. Gigantesque organisation bureaucratique, ils sont là pour, comme leur nom complet l’indique, surveiller. Leurs dirigeants ont compris que les Aes Sidhes sont là pour durer, et ont toujours eu une relation étroite avec l’humanité, mais plutôt que de les combattre, ils ont simplement décidé de se poser en tant que garant de l’équilibre entre ces deux mondes. Parfois en tant que négociant et diplomate, mais bien plus souvent en tant que force d’intervention lorsque les êtres féeriques vont trop loin. Les opinions des Aes Sidhes varient à leur sujet : certains sont amusés par cette tentative humaine de rationaliser leur monde; d’autres sont outrés par leur arrogance, et quelques uns les voient comme des interlocuteurs somme toute raisonnables, comparés aux autres organisations humaines éveillées.

Peu de monde a envie de faire du CISS son ennemi. Car s’ils n’ont pas les pouvoirs magiques de la Loge ou le militarisme des Templiers, ils ont deux autre atouts : premièrement, ils ont recueilli plusieurs hybrides géants-humains et les ont intégrés à leurs rangs. Et enfin, ils possèdent un impressionnant panel d’équipement. Détecteurs à flux magiques, brouilleurs de portails, traceurs intra-planaires, satellites… L’humanité doit rester dans l’ignorance des Aes Sidhes, et le CISS est prêt à déployer tout ces moyens pour cela.

La Franc-Maçonnerie

Peut-être la plus fameuse organisation parmi cette liste, ils attisent bien des fantasmes et suscitent jalousies et conspirations. Grands maîtres manipulateurs, association de politiciens, tous pourris…?
La vérité n’est pas aussi excitante qu’il n’y paraît. Car les Francs-maçons sont avant tout des archivistes. Ils sont les scribes de l’histoire féerique, les gardiens du passé : dans leurs quartiers secrets se trouvent des hectares de bibliothèques narrant l’histoire du monde, chaque détail étant important pour comprendre les rouages de la création.
Malgré leur célébrité, ils n’agissent pas tant que ça, préférant observer pour noter, enregistrer, et comprendre. Car certains suspectent qu’il y a un but à tout cela, celui de théoriser et mettre au point la Grande Équation, une sorte de concept philosophique prétendant que tout arrive pour une raison, que chaque évènement peut être calculé, contrôlé, provoqué, par ceux et celles qui possèdent la connaissance complète.

Les servants de la Pythie

Comme leur nom le laisse entendre, les Servants de la Pythie sont un ordre datant de la Grèce Antique uniquement composé d’oracles. Leur organisation est horizontale : il n’y a pas vraiment de dirigeants, mais il existe un respect des aînés : avoir subi des centaines de visions aide certainement à leur interprétation. Mais l’on ne rejette pas les jeunes nouveaux (en théorie), car qui sait, peut-être sont-ils ceux qui verront les prochaines prophéties apocalyptiques…

Si cet ordre laisse rêveurs de nombreux Aes Sidhes et les autres initiés, désireux de pouvoir prédire leur futur, le quotidien des voyants est bien plus pénible qu’il n’y paraît. Être régulièrement projeté dans les méandres du temps pour assister à des scènes lourdes en symbolismes devient assez pénible et dangereux pour votre santé mentale…

Résultat, l’organisation ressemble souvent à un comité de soutien de prophètes, car seuls d’autres devins peuvent vraiment comprendre la souffrance et l’isolement qu’amène ce don. L’organisation est cependant divisée en courants idéologiques par des querelles internes tournant autour de la même question : que faire de ces visions? Faut-ils agir pour les contrer, prévenir les gens concernés, faire tout en oeuvre pour les réaliser? Ou bien faut-il ne pas s’en soucier, car le Destin de chacun est déjà tout tracé?