La Maison Imbolc

Histoire de la maison :

Tragique est l’histoire d’Imbolc, la maison du souvenir. Souvenir de la faute qu’ils ont commise avant même que n’existent les quatre maisons. Chez les humains le nom de Pendragon est connu et révéré comme celui d’un grand roi, un mythe, un modèle, pour les Faes la réalité est toute autre. Le mots “Arthur Pendragon” sont prononcés à la manière d’un juron, c’est le nom de celui qui déclara la guerre à tous et pour son pouvoir mis le monde à feu et à sang durant près de 3 siècles. Morgane se dressa un jour contre lui et envoya Mordred au devant de son père. La suite est connue même des enfants humains. Mordred terrassa Arthur en combat singulier. Tous les deux aux portes de la mort ils furent soignés, pour que le premier devienne le dirigeant de la sombre Maison de l’Hiver et pour que le second pourrisse au fond d’une geôle aux barreaux de Fer Froid, sous l’œil vigilant du Roi Singe, Sun Wukong. Depuis la révélation de l’évasion d’Arthur lors de la cérémonie de Samain 1984, la Maison Imbolc est plongée dans le désordre le plus complet ce qui a tendance à mettre Morgane dans une colère “noire” et lui fournit le moindre prétexte pour châtier jusqu’aux plus insignifiants échecs de ses suivants.

Dirigeants et personnalités :

Mordred Pendragon :

Mordred pris les rênes du pouvoir sur l’Hiver après la grande guerre civile qui agita le peuple féerique. Il porte sur lui Excalibur, l’épée maudite qui rendit ivre de pouvoir et de sang Arthur. Pourtant l’épée ne semble pas avoir une influence si néfaste sur l’éternel jeune homme. Guerrier sombre et besogneux, dirigeant juste et sévère, Mordred pourrait incarner l’idéal chevaleresque sans son héritage si lourd à porter, héritage que le Destin lui rappelle constamment. Au lendemain du Samain 1984 il pris la clef des champs, abandonnant les responsabilités à Morgane, sa mère, depuis Imbolc connaît une ère de rudesse et de sévérité comme elle n’en a jamais connu.

Morgane Pendragon :

Fille, sœur, amante et mère. Morgane est tout à la fois. Elle fut l’instigatrice du plan pour faire chuter le roi de Bretagne rendu fou par l’épée et pour ça elle fut “remerciée”. Voir son fils mourir sous les coups de son amant est une vision qui changerait n’importe quelle bonne âme en bouillon de pensées funestes. Et bien que Mordred en soit revenu, et Arthur également elle nourrit à l’égard des arts guerriers une méfiance sans égale, leur préférant la rouerie et la politique. Morgane aime par dessus tout les Asuras qu’elle considère comme les seuls vrai agents digne de confiance et ce n’est pas peu dire. La tuatha s’est vu confié le trône de l’hiver depuis près de 15 mois et déjà bien des choses ont changé à Imbolc. Depuis son building de Tokyo elle gère efficacement et sans hésiter les moindre écarts des ses subordonnés assistée par Izanami dont le seul nom suffit pour souffler les velléités de révolte.

Izanagi :

Le créateur du Japon, selon les légendes. En effet, s’il a bien créé l’archipel, autrefois, avec la dépouille d’un dragon, le temps de sa puissance est loin. Ce vieil esprit du printemps est resté assez enjoué malgré la vie qu’il a pu mener. Proche conseiller de Mordred, qu’il tend à refréner dans ses pulsions meurtrières, il est peu apprécié au sein de la maison Imbolc, essentiellement par Morgane et sa propre femme, la sinistre Izanami. Son ancienne épée Totsuka, qui porte désormais le nom d’Excalibur, semble être encore un sujet de préoccupation et de convoitise pour lui. Surtout que cette dernière a réchappé à son carcan de métal et que son esprit bat librement la campagne.

Izanami :

La peur et le désespoir accompagnent Izanami partout où elle passe. Folle à lier, colérique, cette vieille fae est la femme d’Izanagi. Sa vision des choses si particulière lui a suscité l’affection de Morgane. Il semblerait que la maîtresse des Shikome soit un des derniers êtres capables de parler aux esprits morts de manière claire. Le souci étant que, de toute façon, Izanami hait le monde entier et n’accepte que de confier quelques petites choses à sa suite, et éventuellement à Morgane. Elle surveille constamment son mari, et est prête à lui fondre dessus, lame en avant, au moindre faux pas. Les humains sont pour elle des créatures faibles et facilement effrayées, donc exploitables à l’infini.

Sun Wukong :

Positionnement politique :

Imbolc est pour la domination de la Faerie sur les autres peuples du Sidhes. La Maison a tendance à considérer les humains au mieux comme de la simple nourriture pour l’approvisionnement en émotions au pire comme des esclaves bons à servir d’amusement provisoire. Imbolc est l’image même de la noirceur et surtout de la mélancolie. Car cette attitude ne cache rien d’autre qu’un profond ennui et un fatalisme quant au futur des Faes. Si le peuple de l’hiver argue que les êtres féeriques doivent gouverner les dragons ainsi que les humains c’est peut-être bien parce qu’ils ont conscience que leur temps est compté. Contrairement à la “naïve” Maison Beltain, Imbolc agit régulièrement pour tenter d’asservir des communautés entières d’humains ou de Dragons et est donc régulièrement contrecarrée par l’action de Lugnassad et du CISS.

Composition du groupe pour le GN :

Si vous êtes un nouveau joueur. Vous ne pourrez aucunement jouer une des personnalités décrites ci-dessus.

La Maison Imbolc a décidé d’envoyer une délégation afin d’assister au sabbat donné par sa Maison vassale, elle est composée de 7 personnages :

  • 1 Thautha (0 place disponible)
  • 1 Épiphane (1 place disponible)
  • 3 Pucks (1 place disponible)
  • 2 Firbolgs (2 places disponibles)