Le vieux de la crypte

Le monde change. Et moi, avec mes vieux os, je le vois changer tout autour alors que je reste le même, immuable, me tassant un peu plus chaque jour comme la terre sur une tombe.
La comparaison te choque ?

Tu penses que c’est mon âge qui me fait parler comme ça ? Non petit humain, non, j’ai toujours été ce que vous qualifiez de sinistre, même aux premiers âges de ma longue vie. Il en va ainsi pour chacun d’entre nous, nous sommes liés si fortement à la nature qui nous a créé qu’il peut arriver que certains naissent déjà vieux, tandis que d’autres meurent dans un éclat de rire juvénile. Ainsi est notre nature.

Mais je pense que tu es venu entendre une histoire en particulier, non ? Laquelle veux-tu ? Je te préviens, cela te coûtera cher. Combien ? On en discutera après le conte, si tu veux bien. Mais ne t’inquiète donc pas, je ne suis pas friand de ce que vous appelez “votre âme”, vas donc voir un démon pour ça. Je laisse le sang aux vampires, quand aux garous… je ne te les conseille pas, ils te ferais sauter le cou.

Tu veux savoir d’où l’on vient, donc ? C‘est ça ? J’espère que tu es patient et… oui, oui, j’y viens ! Ce que vous êtes impatients ! Ça doit être le fait que votre vie est courte… Alors que la nôtre, elle peut être longue, s’étendre sur plusieurs millénaires même.

La mienne se finit bientôt, car il faut bien que ça se finisse, et que j’en ai assez vu et assez fait. Je pourrais continuer encore mille ans mais cela serait d’un ennui, les seuls qui me rendent encore visite sont des jeunes gens se prenant pour des vampires, qui pensent que cette crypte est un lieu de communion. Ils me saoulent ! La dernière fois j’en ai tué un, juste pour l’exemple, et leur peur était si palpable, c’était délicieux !

Oui, délicieux. Au cas où tu l’ignorerais, nous nous nourrissons des émotions que vous produisez. Elles nous nourrissent autant physiquement que mentalement et sont la nature même de la magie qui nous entoure. Ce qui veut dire que nous sommes bien plus anciens que vous. Les humains ne sont pas les seuls à ressentir des émotions et le monde en est baigné depuis l’apparition de la vie.

Au début, nous étions pourtant si différents de ce que nous sommes aujourd’hui. La nature était plus simple, plus brute. Les éléments se mêlaient entre eux et les premières Faes n’avait rien de commun avec nous. Des colosses de lave, de puissantes sylphes créant des tornades ou des vagues immenses douées de paroles et de volonté. Voici ce que nous étions au commencement, c’est autre chose que vos singes bipèdes, hein ? Ne te vexe pas petit humain, votre espèce a su se débrouiller assez bien et regarde qui gagne maintenant : vous !

Ces premières Faes sont restées longtemps dans l’imaginaire collectif de votre race. Les géants, comme les appellent les vikings, ou encore monstres, les fils de Typhon, pour les grecs. Là où les anciennes religions ne se sont pas trompées c’est que ces êtres ont été domptés et maîtrisés. Par qui, par quoi ? Je ne le sais pas, et je ne veux pas le savoir, mais l’ajout de la composante “vie” sur Terre a changé la donne. De la vie est née la mort, tandis que la lumière et l’obscurité montraient, elles, qu’elles avaient leur rôle dans ce processus. Preuve en est : le comportement d’une plante pendant la journée ou la nuit. Ces quatre domaines se mêlèrent à la matière brute, créant ainsi des Faes différents, plus accordés avec le monde et donc comportant certaines dissonances entre eux. C’est cela que nous sommes, des mélanges imparfaits mais savamment dosés de ces deux concepts : la Matière et le Domaine.

Nous étions en harmonie avec le monde entier, bien qu’incapables de nous entendre entre nous. Pourtant, un point nous préoccupait tous. Un certain singe, qui a commencé à vouloir descendre de son arbre et à se redresser sur ses pattes arrières : l’humain était né. Les avis divergeaient, votre cerveau et votre imagination fertile faisaient de vous un puits d’émotion sans fin, je te laisse imaginer à quel point il est dur de faire ressentir autre chose que de la peur à une gerbille, mais certains vous trouvaient dangereux. Quand j’y repense maintenant, je n’arrive toujours pas à savoir si vous aider à domestiquer le feu, à tailler la roche et autres étaient de bonnes idées. Mais le fait est que sans nous, vous seriez encore en train de vous faire courser par des lions dans la savane.

Cette évolution a profité au départ à tous, nous vous apportions notre aide et en échange votre cerveau devenait de plus en plus complexe, vos peurs de plus en plus profondes, votre rage de vivre de plus en plus puissante, vos rêves de plus en plus fous, vos tristesses de plus en plus intenses.

Mais maintenant vous êtes devenus un danger pour nous, vous avez asservis la nature comme une vulgaire esclave. Ne vous étonnez pas qu’elle se rebelle de plus en plus. Vous ne ressentez plus rien, votre vie ne comporte que quelques bribes de rêve, même ce que vous appelez dépression n’est plus assimilable à du spleen. Ce n’est que de l’ennui, vos peurs sont banales et vous avez perdus toute forme de force de caractère, vous vous pliez gentiment à ce que vous dicte votre morale sans vous poser de questions. Vous êtes pires que les Seelies. Pourtant, on avait eu un petit espoir en 68-69 quand vous avez tout renversé et que vous avez posé le pied sur la Lune, je te raconte pas à quel point ça a énervé les garous, mais comme à l’accoutumé avec vous, aucune suite dans les idées, personne pour oser aller plus loin.

Bon, maintenant je crois que je t’en ai assez dit, il faut me payer pour cette histoire. Fais moi voir tes peurs petit mortel !

Extrait du journal du jour :
Un jeune homme a été retrouvé le corps horriblement mutilé dans un cimetière. Il semblerait selon les rapports d’autopsie que les mutilations ne soient pas d’origine extérieures et que le jeune homme ait voulu lui même s’arracher les paupières. A coté de son corps une inscription sur une pierre tombale : “ne pas fermer les yeux, ne plus les voir”.
La police ne fait aucun rapprochement avec l’affaire d’il y a 3 mois, où un jeune fan de musique gothique avait été retrouvé mort dans un cavea
u du même cimetière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.