Accueil

Vous vous souvenez des contes que l’on a pu vous raconter quand vous étiez enfants, des légendes arthuriennes, des récits fantastiques de dragons enlevant des princesses dans leurs tours sauvées par des chevaliers ? Et bien tout est vrai ! Ou presque. Depuis l’aube des temps, ces créatures fantastiques, que les anciens celtes appelaient les Aes Sidhes, marchent aux côtés des humains. Tantôt discrets conseillers, puissants souverains imposant le respect, terrible héros sur les champs de batailles ou idéal à atteindre pour l’humanité, les destins des deux mondes, mortel et féerique, sont liés.
Que vous soyez un Fae merveilleux et irresponsable, un Dragon sage et cupide, un Deimon inquiétant et fascinant, dans cette réalité ci vous ne pouvez vous passer des mortels. Et pourtant la modernité, les progrès techniques et philosophiques, l’esprit des Lumières, les traumatismes des grandes guerres ont peu à peu tué les cultures populaires et la capacité de l’humanité à ressentir des émotions pures. C’est dans ces conditions que la société du Sidhe essaie de subsister malgré des relations internes de plus en plus tendues. Et tout cela ne serait rien si certains humains, conscients de votre existence, ne faisaient pas d’intrusions de plus en plus fréquentes lors des sabbats, ce qui pourrait, à terme mettre en danger la bonne tenue de ces cérémonies.
Le GN “Aes Sidhes” est un jeu parti de l’envie de faire un GN “Changeling The Dream”. La direction du jeu a vite changé entre temps rajoutant des éléments de backs et un univers différent de celui initialement posé par White Wolf. Les années 80 sont à la fois un prétexte et un support pour les orgas. Prétexte à la référence culturelle qui a façonné la culture et la mythologie “geek” d’aujourd’hui. Support car l’esthétique, baroque, flashy et exubérante de cette époque donne le ton du jeu. On est là pour se montrer et faire la fête, on doit impressionner son rival et le ridiculiser. on pourrait épiloguer des heures sur les influences graphiques et esthétiques qu’on pu avoir les 80’s sur notre conception de la culture pop aujourd’hui mais on ne rajoutera que ces quelques mots : Bowie, Motorhead, Saint Seya, Donjons et Dragons

Articles récents

Un peu d’histoire

Les Races Jouables

Informations pratiques

Note d’intention